Savoir préserver ses articulations

Comment préserver ses articulations face aux effets du sport ?

articulations

Composantes anatomiques essentielles, les articulations permettent au corps humain de se mouvoir, en effectuant la jonction entre les os. Elles sont naturellement mises à contribution lors de nos activités quotidiennes.

Mais qu'en est-il du sport ? Ce dernier engendre-t-il un vieillissement prématuré ? Comment les préserver ?

Pratique sportive et système articulaire

S'adonner à une activité sportive sollicite les articulations d'une façon plus ou moins importante, ce qui génère à la longue des micro-traumatismes. Si ces micro-traumatismes peuvent passer inaperçus durant une longue période, leur répétition favorise l'usure anticipée du cartilage et l'apparition de douleurs articulaires.

Mais attention : tous les sports ne présentent pas le même niveau de risque. Les pratiques les plus dangereuses sont celles impliquant des impacts et des changements de direction rapides, comme le football, le tennis, le volley-ball, ou encore le ski. L'intensité de l'exercice joue également un rôle crucial : plus la pratique est intensive et répétée, plus le corps est malmené.

Au-delà de la problématique des micro-traumatismes, les sportifs sont exposés à un grand risque de blessures articulaires : entorses, luxations et atteintes des tendons sont des accidents fréquents. Même si ces blessures guérissent, le corps les garde en mémoire et reste fragilisé à vie.

Au vu de ces informations, on pourrait croire qu'il est préférable de cesser toute pratique sportive pour préserver sa santé... Surtout pas ! L'exercice est essentiel au maintien d'un système articulaire sain. Il convient simplement de trouver le juste milieu, en pratiquant des activités douces, sans excès. Le vélo, la marche nordique, l'aquajogging et la natation sont de très bons exemples, tout comme la course à pied (sous réserve de ne pas parcourir plus de 40 kilomètres par semaine).

Préserver son système articulaire pendant l'effort : les réflexes de base

Matériel : Prendre soin de son système articulaire passe par des réflexes à adopter lors de toute pratique sportive. À commencer par l'utilisation de matériel adapté, comme des chaussures assurant un amortissement optimal pour la course à pied.

echauffementEchauffement : Avant tout entraînement, il est essentiel de s'échauffer convenablement. Après une dizaine de minutes, le cartilage articulaire gagne en épaisseur, ce qui améliore sa compressibilité et sa souplesse. Le corps est alors prêt à encaisser une activité physique plus soutenue. Ce changement d'état n'est que temporaire : après l'effort, le cartilage retrouve son épaisseur initiale.

Si un sportif démarre une activité intense à froid, son système articulaire n'a pas le temps de s'adapter, et les risques d'arthrose prématurée sont réels, même si cela se produit seulement occasionnellement. Rappelez-vous : le corps a une mémoire ! Sans échauffement préalable, les tendons et les ligaments sont également mis à rude épreuve : leur étirement brutal peut entraîner leur rupture.

Etirements : Après l'exercice, il convient de pratiquer des étirements doux et sans à-coups, afin de ramener progressivement le système articulaire à son état de repos.

Les compléments alimentaires : des alliés efficaces et naturels

Pour diminuer les effets du sport sur le vieillissement articulaire, l'alimentation est un point crucial à ne pas négliger. Une nourriture saine et équilibrée à base de fruits, de légumes, de produits laitiers et de poissons gras permet de renforcer la base du cartilage, et de lutter contre l'acidité nuisible aux articulations.

Pour une protection optimale, vous pouvez compléter votre apport par des compléments alimentaires. Ceux-ci se présentent généralement sous la forme de gélules ou de comprimés. Faciles à utiliser, sans aucun danger pour l'organisme et sans effets secondaires, ils contiennent uniquement des extraits naturels et des nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps face à l'effort.

Trois types d'extraits naturels sont traditionnellement utilisés pour le renforcement articulaire chez les sportifs : l'Harpagophytum, la Glucosamine et la Chondroïtine.

  • L'Harpagophytum est une plante sauvage africaine, dont les racines renferment des principes actifs anti-inflammatoires et analgésiques. Elle constitue un excellent traitement contre les tendinites et les douleurs articulaires dues à l'effort.
  • La Glucosamine est un élément naturellement présent dans l'organisme, notamment dans les cartilages, dont elle stoppe la dégradation. Elle est efficace autant pour prévenir les blessures, que pour reconstituer rapidement une articulation endommagée par un effort trop intense.
  • La Chondroïtine est un composant cousin de la Glucosamine. Riche en soufre, il donne sa structure au cartilage et assure son hydratation. Les deux molécules sont très souvent combinées dans une même gélule, leur association renforçant leurs propriétés réparatrices.

Des soins apaisants pour une meilleure récupération

Après l'effort, l'application d'un soin apaisant est une très bonne solution pour soulager une articulation qui a un peu trop souffert, et pour lutter contre l'apparition précoce de problèmes articulaires. Ces soins sont disponibles sous différentes formes. On peut citer :

  • Les baumes aux huiles essentielles, aux propriétés drainantes et revitalisantes.
  • Les argiles enrichies en extraits de plantes, à l'action apaisante.
  • Les gels cryo défatigants, à l'effet glacial pour stopper rapidement la douleur.
  • Les sprays chauffants, offrant une douce sensation de bien-être pour une récupération rapide.

Tous ces soins contiennent des principes actifs naturels. Ils sont très faciles à appliquer, ce qui permet la pénétration rapide des molécules actives à l'intérieur de l'articulation fatiguée, pour une action immédiate et ciblée.

Sources :
Wikipédia