Conseils pour préparer un Trail

Equipement

Tout d'abord, soignez votre équipement ! Choisissez de bonnes chaussures, adaptées au Trail, et en bon état (jugez leur état à la qualité d'amortissement de la chaussure et non à l'usure des crampons).

Avec ou sans bâtons, bâtons monobrins ou multibrins, ce sont des questions à vous poser si vous n'êtes pas habitué... Si vous choisissez de prendre des bâtons, vous devez déterminer au préalable si vous souhaitez les replier ou pas pendant la course.

Mais surtout, le plus important est de vous entraîner avec, pour travailler votre gestuelle et préparer votre musculature. Plus vous serez économique sur vos gestes, plus vous serez endurant !

Préparation Nutritionnelle

Faites très attention à votre préparation nutritionnelle et à votre alimentation car elle est corrélée à la réussite de votre objectif, surtout en Ultra, où l'effort est extrêment long et exigeant.

3 jours avant le départ : privilégiez une alimentation plus riche en glucides et conservez un bon équilibre alimentaire Glucides/Protéines/Vitamines/Minéraux. Mais attention, n'augmentez pas les quantités pour ne pas surcharger votre système digestif, et ne vous sur-hydratez surtout pas !

Le jour du Trail, prenez un petit déjeuner équilibré, et veillez à avoir une prise alimentaire régulière pendant la course, pour éviter la sensation de faim et être sûr d'avoir un apport énergétique suffisant.

Pour manger régulièrement sans vous écœurer, alternez les aliments, notamment le sucré et le salé. Gardez cependant à l'esprit que vous ne pourrez pas assimiler autant d'énergie que ce que vous dépensez....

Préparation Physique

Pour votre préparation physique, entraînez-vous progressivement et variez les terrains. Le Trail est un sport très spécifique avec des parcours comprenant des dénivelés, nécessitant de la technique et de de l'adaptation aux différents types de terrains.

Pour travailler les montées, vous devrez intégrer la notion de vitesse ascensionnelle, et évaluer votre performance en mètre gravi par heure. Pour déterminer votre vitesse ascensionnelle, équipez-vous d'une montre gps ou prenez vos repères sur des parcours que vous connaissez.

Pour travailler les descentes, travaillez progressivement votre technique pour adopter une foulée la plus souple et fluide possible afin de minimiser les traumatismes musculaires.

Les muscles et les articulations sont très sollicités sur un Trail : en phase de préparation, renforcez la résistance de vos tendons et optimisez votre capital articulaire en faisant une cure d'Artrosamine 1 mois avant l'épreuve ; en phase de récupération, reconstituez les réserves énergétiques de votre organisme et éliminez les toxines en buvant Recup Max dès la fin de l'épreuve.

Bon Trail !

Sébastien CAMUS
Compétiteur et préparateur physique - Manager d’une équipe de Raid Aventure / Trail Running
2ème TRANSROCKIES 2013 et 2ème CCC 2013

 

> Voir la VIDEO 1 : Trail, l'utilisation des batons !

> Voir la VIDEO 2 : Trail, la vitesse ascensionnelle !

> Voir la VIDEO 3 : Trail, la gestion de la descente !

> Voir la VIDEO 4 : Trail longue distance, l'alimentation !

Sources :
Wikipédia