Contrôle du poids

Qui n’a pas derrière lui de multiples tentatives de régimes miracles et autres cures flash promettant une perte de poids et un corps sculpté en seulement 7 ou 10 jours ? Qui n’a pas déchanté devant des résultats qui, bien entendu, n’étaient pas à la hauteur ou pire, enclenchaient la spirale infernale de l’effet yo-yo, rendant à son propriétaire en accéléré le double du poids perdu ?!

Fini le temps de la « minceur champagne ». Marre des promesses surfaites, place aux démarches constructives sur le moyen et le long terme, permettant à chacun, selon ses objectifs, de maîtriser son poids et sa silhouette plutôt que de les subir !

Comprendre comment le corps stocke et déstocke…

Pour fonctionner au quotidien et assurer les activités de respiration, digestion, entretien des organes, élimination… le corps a besoin d’énergie, qu’il vient puiser dans les nutriments apportés par l’alimentation, principalement Glucides (sucres) et Lipides (graisses). Le corps a une mémoire de ses propres expériences mais aussi  de celles de nos ancêtres… Les périodes de jeûne, de famine, ou nécessitant des besoins supplémentaires (croissance, grossesse…), lui ont appris à stocker pour ne jamais manquer ! Aussi, sucres et graisses qui ne sont pas immédiatement utilisés sont stockés  sous la forme de graisses dans le tissu adipeux (les adipocytes), et déstockés en cas de  besoin.

Problème : non seulement une alimentation grasse et sucrée à l’adolescence entraîne une synthèse excessive des adipocytes que le corps ne va avoir de cesse de remplir tout au long de sa vie, mais aussi l’âge et le mode de vie vont induire un engorgement du tissu adipeux, réduisant la possibilité de déstocker les graisses accumulées sur certaines zones « rebelles » et entrainant l’apparition de bourrelets et cellulite disgracieux…

Quelques indices pour évaluer votre poids et votre masse grasse

L’indice de masse corporelle (IMC) permet d’estimer la corpulence d’une personne. Il se calcule selon la formule suivante : IMC = poids (en kg) / taille2 (en m)

Par exemple, un homme qui mesure 1,70 m et pèse 75 kg a un IMC de 75/1,7² = 25,9 ce qui, selon les données du tableau ci contre, correspond à un léger surpoids.

L’Indice de masse grasse (IMG) quant à lui, permet de juger de la proportion de tissu adipeux, en pourcentage de la masse totale et donc par opposition à la masse maigre, principalement constituée des muscles. Il est possible de l’estimer en tenant compte de l’IMC, de l’âge et du sexe (S = 0 pour la femme et S = 1 pour l’homme) :
IMG = (1,2 x IMC) + (0,23 x âge) - (10,8 x S) - 5,4

Par exemple, une femme de 29 ans mesurant 1,58 m et pesant 55 kg a un IMG de 27,7% ce qui paraît normal selon les données ci-dessous.

imc-femme

Il existe aussi d’autres méthodes pour évaluer la masse grasse : mesure des plis cutanés, impédancemétrie… plus adaptées que le calcul théorique notamment pour les moins de 15 ans et les plus de 50 ans, les femmes enceintes, les personnes très musclées et les athlètes de haut niveau…

Enfin, au-delà des calculs et mesures théoriques destinés avant tout à estimer un risque potentiel pour la santé, il y a l’appréciation de chacun, basée sur des critères esthétiques, de confort ou de bienêtre, tout aussi importants, et qui peuvent motiver une prise en main !

Alors comment déstocker ?!

La nature a pensé à tout ! Si une alimentation variée et équilibrée et un mode de vie sain incluant la pratique d’une activité physique régulière restent des incontournables d’un poids maîtrisé, des actifs naturels ont fait leur preuve pour fournir à l’organisme le coup de pouce dont il a besoin en vue de stabiliser son poids et venir à bout des zones rebelles, avec un programme bien construit selon l’objectif de chacun.

1/Drainer

L’accumulation de toxines dans l’organisme peut nuire au métabolisme de déstockage des graisses pour la production d’énergie. Aussi, pour augmenter les chances de réussite et enclencher le processus de désinfiltration, rien de tel qu’un bon nettoyage comme une cure pour drainer l'organisme en amont de tout programme ! Des plantes comme le Chiendent, la Piloselle, la Reine de prés… associées à une bonne hydratation sont des alliés précieux.

2/ Brûler

Lorsque le corps peut enfin aller puiser dans ses réserves, il doit être en mesure de transporter les graisses de réserve vers les chaudières des cellules où elles seront brûlées en énergie, pour une action globale sur l’affinement de la silhouette. Pour stimuler ce mécanisme, il existe des actifs naturels dits « thermogéniques », aux effets démontrés sur la perte de masse grasse : la Carnitine, qui accroît la combustion des graisses de réserve surtout pendant l’effort ; ou les associations de Thé vert, Guarana, Café vert, Capsicum… qui augmentent le métabolisme de base et donc la consommation d’énergie par l’organisme même au repos.

3/ Bloquer

Il n’est pas toujours facile de respecter la consigne d’une alimentation variée et équilibrée, pauvre en sucres et en graisses. Là encore, il est possible de limiter les dégâts ou renforcer les efforts réalisés, grâce à des extraits végétaux qui limitent l’assimilation d’une partie des sucres et des graisses ingérés : Nopal, Pectine de pomme ou Phaseolus… sont de véritables bloqueurs de calories, dans l’objectif d’une perte de poids ou d’une stabilisation.

4/ Déstocker

Certaines zones, plus encrassées que d’autres, ont besoin d’actifs à effets ciblés qui s’ajoutent à l’augmentation de la thermogenèse : le CLA ou acide linoléique conjugué, qui inhibe le stockage et favorise le déstockage des graisses, pour diminuer le ratio masse grasse / masse maigre, principalement au niveau de la culotte de cheval ; l’extrait de Wakamé titré en fucoxanthine, qui cible plus spécifiquement les graisses abdominales.

Le saviez-vous ?

Pour déstocker la cellulite, il faut agir sur la thermogenèse au niveau des graisses cutanées mais aussi réduire le processus d’inflammation qui y est associé afin de favoriser leur déstockage. Des actifs naturels anti-inflammatoires comme le curcuma agiront en synergie avec des plantes à effet thermogénique puissant comme le capsicum ou le poivre noir

5/ Sécher

Pour un séchage réussi, et donc pour améliorer sadéfinition musculaire en stimulant le déstockage des graisses sous cutanées, les plus résistantes aux efforts et aux actifs naturels à effet thermogénique traditionnellement utilisés, une seule solution : faire appel à une synergie d’actifs naturels à effet brûle-graisses surpuissant et ciblé : Carnitine, Café vert, Pamplemousse, Guarana

FOCUS : Pensez aux protéines
L’enrichissement de l’alimentation en protéines permet de mincir efficacement sans effet « yo-yo », tout en maintenant sa tonicité musculaire. Les protéines ont également l’avantage de faciliter le contrôle de l’appétit, réduire les envies de grignotage et activer le séchage.

Le saviez-vous ?

Un actif révolutionnaire : l’ID-alG™ !
Cet extrait d’algue brune breveté a un effet cliniquement prouvé sur la perte de poids (en moyenne 3 kg en 2 mois), 100% sous la forme de masse grasse et sans effet secondaire, par la réduction de l’apport calorique grâce à l’inhibition des enzymes digestives. 76% des consommatrices satisfaites !