Non au Dopage

→ Qu’est ce que le dopage ?

Selon le dictionnaire Larousse : « se doper », c’est absorber un stimulant ou toute substance modifiant ou exaltant considérablement certaines propriétés avant de se présenter à un examen, une épreuve sportive... C’est donc le recours à des procédés médicaux ou substances pour augmenter artificiellement ses performances physiques ou mentales.

Le dopage est une pratique qui s’est développée à mesure que les disciplines sportives sont devenues professionnelles. Les grands enjeux sportifs comme les jeux olympiques, le tour de France ou encore les grands championnats ont mis en compétition les meilleurs athlètes du monde entier. Sur ces grands évènements sportifs, des sommes d’argent particulièrement élevées sont attribuées aux vainqueurs, bien sûr, cela motive et accroît la soif de victoire de chacun et booste en même temps les chiffres du dopage. En Europe, on retrouve 3 disciplines particulièrement exposées au dopage : le cyclisme, le football et le tennis.

Dans la peau du sportif…

Aujourd’hui, être reconnu comme athlète professionnel est bien difficile, et une fois arrivé à ce statut que l’on a convoité pendant si longtemps, on trouve plus fort que soi. Il faut donc trouver des moyens de tenir physiquement et moralement face à l’accumulation de tous ces efforts. On veut devenir plus résistant et plus fort. On veut satisfaire les ambitions de son club. Le tout peut conduit au dopage sans demi-mesure. Mais cette pratique illicite représente un véritable danger pour l’organisme. Les substances dopantes ne respectent pas les rythmes naturels du corps et peuvent provoquer des dysfonctionnements très sérieux comme les troubles hépatiques, l’hypertension, les troubles psychiques… des conséquences qui peuvent être préjudiciables à la performance et surtout à la santé !

> Oui à la supplémentation nutritionnelle !

Les compléments nutritionnels ne sont pas des produits dopants

Attention, il faut bien faire la distinction entre consommer des compléments alimentaires pour compléter la densité nutritionnelle et consommer des produits dopants. Nombreux sont ceux qui assimilent la prise de produit autre que sous une forme alimentaire classique comme étant du dopage. Le CIO (Comité international du dopage) lui-même insiste sur la distinction entre compléments alimentaires et produits dopants, et pour que la confusion cesse, il existe une liste des produits dopants, que chacun peut consulter auprès du site du Ministère des Sports et de la vie associative: www.santesport.gouv.fr

Un sportif professionnel ou même de haut niveau, nécessite une supplémentation nutritionnelle particulière, adaptée à ses besoins et ses objectifs. Sa santé en dépend ! Au même titre que la préparation physique, la préparation nutritionnelle fait partie intégrante de la préparation sportive. La nutrition permet d’optimiser les métabolismes en favorisant l’adaptation de l’organisme à l’effort et ainsi de tirer le meilleur parti du capital individuel, dans le respect du corps.

En effet, les besoins nutritionnels augmentent de façon proportionnelle avec la dépense calorique. L’alimentation traditionnelle ne suffit généralement pas à les couvrir. De plus, l’effort intense provoque aussi une acidification de l’organisme ce qui a des conséquences multiples : augmentation des pertes en calcium (fragilité osseuse, douleurs musculaires et articulaires), accroissement de la sensibilité aux infections, augmentation du risque de tendinites, vieillissement prématuré...

OUI à la qualité !

On trouve aujourd’hui sur le marché de nombreux compléments alimentaires, il est parfois difficile de s’y retrouver et il faut toujours être très attentif à leur qualité et à leur provenance.

Aujourd'hui et depuis juin 2012, une avancée incontestable dans la prévention du dopage a vu le jour, une démarche formalisée par les instances officielles : la Norme AFNOR NF V94-001. Cette norme établit à travers un cahier des charges strict, les exigences relatives au développement et à la fabrication de compléments alimentaires et autres denrées alimentaires destinés aux sportifs, afin qu'ils soient exempts de substances interdites, recensées par l'Agence Mondiale Anti-Dopage. Désormais, tout en respectant les dispositions réglementaires en vigueur en matière d'étiquetage, les fabricants dont les process seront conformes à la norme peuvent, selon le projet de loi, indiquer l'appellation : "Produit conforme à la réglementation anti-dopage" accompagnée de la mention "A la date de fabrication du lot, conforme à la norme AFNOR NF V94-001".

Toute la gamme de Nutrition Sportive STC NUTRITION®  est conforme à la norme Anti-Dopage AFNOR NF V 94-001.

Choisir les produits STC NUTRITION®, c'est l'assurance de produits qualitativement irréprochables, adaptés à chacun, quel que soit l'objectif recherché, en toute sécurité.

Sources :
Doctissimo