Boissons énergétiques, boissons énergisantes, quelle différence ?

Les boissons « énergisantes » sont principalement des stimulants du système nerveux. Leur objectif est de lutter contre la fatigue et de booster les performances intellectuelles et physiques. Il ne faut donc pas les confondre avec les boissons « énergétiques » dont l’objectif est de répondre aux besoins spécifiques des sportifs à l’occasion d’efforts physiques intenses ou de longue durée. Chaque catégorie de boisson répond à une réglementation spécifique.

Quels sont les objectifs des boissons énergétiques ?

Les boissons énergétiques sont principalement destinées aux sportifs car leur objectif est de compenser les pertes en eau, glucides, vitamines et minéraux occasionnées par l’effort physique afin de rééquilibrer l’organisme ;  et de contribuer à une bonne performance au cours de l’effort afin d’éviter les coups de pompe.

Que contiennent les boissons énergétiques ?

La composition des boissons énergétiques est très variée mais on retrouve principalement :

  • De l’eau, pour maintenir l’hydratation et compenser les pertes liées à l’effort ;
  • Des glucides, à assimilation plus ou moins rapide (dextrose, glucose, fructose, maltose, maltodextrines…), qui vont apporter de l’énergie, carburant pour les muscles ;
  • Des minéraux (potassium, calcium, magnésium, sodium, phosphore…) pour leur rôle musculaire ou neuromusculaire ;
  • Des vitamines, en particulier du groupe B (B1, B2, B5, B6, B12…) ;
  • Des antioxydants comme par exemple la vitamine C.

La plupart des boissons énergétiques sont dites isotoniques, c’est-à-dire qu’elles ont une concentration en particules identique à celle du sang. Cette propriété isotonique permet de garantir une bonne assimilation par l’organisme.

Comment les consommer ?

Les boissons énergétiques se présentent sous forme de liquide prêt à boire ou bien de poudre à diluer dans l’eau.

Il est recommandé de les consommer :

  • Avant l’effort : pour palier les perturbations de la glycémie liées au stress de l'attente ;
  • Pendant l’effort : par petites gorgées à intervalles réguliers (toutes les 20/30 minutes), pour se réhydrater et fournir à son corps le carburant nécessaire à l’effort musculaire ;
  • Après l'effort : pour reconstituer ses réserves et garantir une meilleure récupération.

Le conseil en + : Il est recommandé de consommer ces boissons fraîches (10 – 15°C) mais pas glacées.

Quelle est la réglementation concernant les boissons énergétiques ?

Pour obtenir l’allégation nutritionnelle « produit diététique de l’effort », les boissons énergétiques doivent répondre à des critères réglementaires précis, en particulier concernant leur teneur en glucides et en vitamines.

Tous les produits de notre sélection sont conformes à la norme AFNOR NF V 94-001 antidopage.

Sources :
La Nutrition