La course à pied : de nombreux bénéfices santé

Le jogging est un sport de plus en plus pratiqué en France. Facile d’accès, peu onéreux, ce sport d’endurance a de nombreux bénéfices santé amplement prouvés.

Selon plusieurs études sérieuses, la course à pied est un bon moyen pour rester en forme, et une étude danoise récente avance même qu’elle permettrait d’augmenter l’espérance de vie de + 6.2 ans pour les hommes et + 5.6 ans pour les femmes*.

En effet, en sollicitant de façon continue les systèmes cardio-vasculaire et respiratoire, la course à pied oxygène l’organisme, améliore la circulation sanguine et augmente les capacités du cœur et des poumons. Pratiquée de manière régulière, la course à pied permet de solliciter la plupart des fonctions de notre organisme ce qui rend notre corps plus résistant, capable de s’adapter plus facilement aux moindres sollicitations physiques de la vie quotidienne.

De plus, il est bien connu que la course à pied aide à perdre de la masse grasse.

En effet, quand on court, on brûle plus de calories que quasiment tout autre sport : environ 500 calories pour une heure à une vitesse moyenne de 10 km/h.

Par ailleurs, le jogging oblige l’organisme, une fois qu’il a utilisé toute l’énergie disponible (au bout de 40 min), à puiser dans ses réserves de graisse pour fonctionner.

Ainsi, en courant à 10 km/h, en relative aisance respiratoire, un jogger consomme environ 30% de graisse lors d’un footing de 30 min, tandis qu’un marathonien en brûle environ 60% lors de sa troisième heure de course.

Le saviez- vous ?

En faisant du jogging, on utilise en continu tous les muscles des jambes. Pourtant, la perception de la difficulté reste modérée : les cuisses ne chauffent pas, car l’effort est réparti dans tout le membre inférieur.

Le jogging est le plus complet de tous les sports.

Quand on court, tous les muscles sont impliqués : nuque, dos, bras, abdominaux, fesses, cuisses, mollets... Pour les femmes, il offre l’avantage de solliciter davantage les jambes que le haut du corps, surtout si l’on court sur un terrain vallonné. Par ailleurs, il implique un travail de la posture. Tenir son dos alors que le bassin oscille à chaque foulée constitue un bon entraînement de coordination posturale. Les muscles longeant la colonne vertébrale et les abdominaux sont eux aussi obligés de travailler et de conserver une certaine tonicité. Enfin, comme tous les sports d’endurance, la course à pied muscle davantage en longueur qu’en volume. Courir permet donc de galber et d'élancer la silhouette au lieu de la tasser.

Des scientifiques recommandent notamment  la course à pied pour prévenir l’ostéoporose**, qui s’accélère notamment à la ménopause et pour améliorer les capacités de mémorisation et d’attention***.

Ce sport est donc recommandé à tout âge ! Il n’est pas trop tard pour commencer !

D’autant plus que les bienfaits de la course à pied ne sont pas que physiques : ils sont aussi psychologiques !

Effort physique non négligeable, courir permet d’abord de se défouler, d'atténuer le stress, les angoisses, les soucis et la colère. Cela change les idées, surtout quand on le pratique en groupe et dans un cadre naturel (au bord de la mer, d’un lac ou d’une rivière, dans un bois ou une forêt...), loin du bruit et de la pollution.
Par ailleurs, phénomènes biologiques obligent, on se sent très rapidement bien en courant. En cause : la sécrétion d’hormones. D’abord d’adrénaline, qui, c’est bien connu, donne du tonus. Ensuite, d’endorphines, qui, sécrétées en masse au bout d’un certain temps de course, font bientôt ressentir un intense sentiment de plaisir et de bien-être. On se sent même dans un état proche de l’euphorie.


La course à pied est donc un véritable sport anti-stress. Le seul risque ? Devenir accro !


Nos conseils nutritionnels :
Pendant l’effort, choisissez des boissons énergétiques isotoniques d’apport glucidiques : MINERAL DRINK, VO2 MAX ou ISOTONIC POWER pour vous apporter les carburants indispensables à la production d’énergie, dans les bonnes proportions, mais aussi des minéraux (électrolytes), des vitamines qui contribuent aux métabolismes impliqués (énergétique, musculaire, …), et des extraits de plantes qui aident à tonifier et à repousser les limites de la fatigue.
Après l’effort, choisissez une boisson de récupération aux antioxydants, riche en magnésium comme RECUP MAX.

Sources :
Santé Magazine
Marie Claire
Running Addict