La glutamine

La Glutamine, essentielle à votre pratique sportive !

Selon une étude récente publiée dans L'American Journal of Clinical Nutrition, la glutamine permet d’élever de façon significative le taux de GH dans le sang (hormone de croissance connue pour ses propriétés anaboliques). Cette étude vient compléter les premières données sur le rôle de la glutamine dans la reconstruction et le développement musculaire. En effet, des expériences scientifiques ont mis en évidence que la glutamine participe au développement de la masse musculaire en augmentant la leucine (acide aminé) dans les fibres musculaires et en freinant la dégradation des muscles (anti-catabolisme).  La glutamine participe également à la reconstruction des réserves énergétiques après l'effort permettant ainsi une meilleure récupération. Elle peut aussi diminuer les effets du surentrainement. En effet, même si notre organisme est capable de fabriquer lui-même la glutamine, celui-ci n'a pas forcément le temps de la resynthétiser en cas d'entrainements répétés, et un apport exogène peut donc être pertinent. Enfin, prise avant l’effort, elle peut diminuer la fatigue musculaire et agir contre les effets de l’acide lactique permettant ainsi de limiter les blessures musculaires et améliore les défenses, souvent affaiblies lors des entrainements intensifs..

Métabolisme des protéines : constituants du muscle

Plusieurs études ont mis en évidence que la glutamine peut être bénéfique dans l’accroissement des niveaux d’hormone de croissance dans l'organisme. L'hormone de croissance est l'une des hormones impliquées dans la construction de la masse musculaire maigre et dans la combustion des graisses. Une étude scientifique a démontré qu’une administration de 2 grammes de glutamine sur des sujets sains permettait une augmentation des taux circulants d'hormone de croissance chez ces personnes, 90 minutes après la prise du supplément. Ces expériences permettent de dire que la L-Glutamine participe ainsi indirectement à la reconstruction musculaire en favorisant la sécrétion d’hormone de croissance.

Cette étude vient compléter les premières données sur son rôle dans la reconstruction et le développement musculaire. En effet, des expériences scientifiques ont mis en évidence que la glutamine participe au développement de la masse musculaire en augmentant la leucine (acide aminé) dans les fibres musculaires et en freinant la dégradation des muscles (anti-catabolisme). 

Tout sur la glutamine : le saviez-vous ?

La glutamine est  utilisée dans les hôpitaux afin de permettre aux personnes qui doivent rester allongées sur leur lit de ne pas perdre toute leur masse musculaire. Elle permettrait en effet d’accélérer le temps de guérison en participant notamment à la reconstruction musculaire par la production de leucine au niveau des muscles.

Métabolisme du glycogène : réserve énergétique

La glutamine participe à la resynthèse des glucides et donc à la reconstitution des réserves de glycogène. Plus vite vous pouvez reconstituer ces réserves, plus vite vous vous remettez de votre séance d'entraînement ! Ainsi en ajoutant une dose de glutamine à votre boisson post-entraînement, vous pouvez réellement accélérer votre récupération mais aussi votre capacité à construire du tissu musculaire plus efficacement.

En cas de surentraînement

Le surentraînement est étroitement lié à la récupération, parce que si vous n'optimisez pas votre récupération après votre séance d’entrainement, par la suite, vous commencez à ressentir les effets néfastes du surentraînement. L'American Journal of Clinical Nutrition a publié une étude qui  met en évidence qu’une consommation de glutamine avant l’effort permet de réduire significativement les effets du surentrainement.

La glutamine sur le système immunitaire

Notre organisme fabrique lui-même la glutamine mais lorsque nous réalisons un entrainement intensif comme plusieurs séances de musculation, notre système immunitaire est mis en difficulté car de grandes quantités de glutamine sont utilisées. Si nous ne respectons pas un minimum de récupération entre chaque séance, le corps n'aura pas le temps de reconstituer ses réserves, entraînant un affaiblissement du système immunitaire et donc une plus grande vulnérabilité aux infections et aux blessures musculaires.

Certaines études publiées ont étudié l'influence de l'administration orale de glutamine par des coureurs longue distance et des rameurs pendant les sept jours qui ont suivi l'exercice et cela par rapport à un groupe témoin non sportif. Ils ont constaté que les sujets qui n’exerçaient pas montraient des taux plasmatiques de glutamine en baisse de 20%, des globules blancs en augmentation, et une diminution du nombre des lymphocytes. Alors que les personnes exerçant qui ont pris de la glutamine ont eux montré un meilleur taux dans le sang et ont également enregistré moins d'infections.

Sources :
Wikipédia