L’organisme accumule pendant l’effort des perturbations biologiques plus ou moins importantes qui nécessitent un temps de restructuration défini comme étant le temps de récupération. Cette période doit permettre à l’ensemble des systèmes sollicités pendant l’effort de se rééquilibrer.